Blockchain & RGPD : est-ce compatible ? (23/07/2019)

Le blockchain est un dispositif de stockage et de transmission d’informations. Il est transparent, sécurisé et fonctionne sans organe central de contrôle. Le RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données est un texte qui régit l’assistance aux données d’une entreprise. Ces termes sont-ils différents ou complémentaires ?
 

Qu’est-ce que le blockchain ?

Le blockchain ou chaîne de bloc est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Sur le plan technique, il s’agit d’une base de données distribuée. Les liens internes sont considérés dans un intervalle de temps, ce qui va former un bloc. L’ensemble est sécurisé par cryptage. La cryptomonnaie est la meilleure dans la protection des données. Elle offre un contrôle total.


 

Il est donc possible d’envoyer et de recevoir instantanément des cryptomonnaies. Vous pouvez échanger une monnaie numérique contre une autre. Il est possible de faire des ventes et des achats aux utilisateurs de nombreux pays, tout cela sans quitter votre portefeuille sécurisé. Depuis votre connexion Internet, vous pouvez accéder à vos fonds et à vos données.

 

Qu’est-ce que le RGPD ?

Les objectifs du RGPD, premièrement, c’est de redonner à tous le contrôle de leurs données personnelles par une simplification de l’environnement réglementaire des sociétés. Deuxièmement, la responsabilisation des acteurs à commencer par l’entreprise pour finir vers les intermédiaires. Et à la fin, ajuster le contrôle et les sanctions encourues sur le non-respect des règles. Il permet aux citoyens d’utiliser le digital pour toute activité d’entreprise.


Les conséquences de l’application du RGPD sont :

Le bouleversement du fonctionnement de certaines entreprises. Jusqu’à présent, la plupart d’entre elles ne sont pas encore prêtes à franchir le pas. Pourtant, les sociétés doivent se mettre en conformité avec des dépenses dans les logiciels en services. Le fond du texte de loi de référencement se focalise sur les points suivants :

•    Au cas où la déclaration à la CNIL disparaît, les entreprises doivent être capables de prouver que leur traitement de données est sécurisé et conforme à tout moment.
•    Les données doivent être traçables pour les manipulations personnelles. Ceci entre dans la collecte, stockage, utilisation, partage et destruction.
•    Le RGPD étend son champ vers les organismes sous-traitants dans le traitement des données.
 

Compatibilité entre blockchain et RGPD

Le blockchain a un peu du mal à être pratique s’il est fusionné avec le RGPD, et n’a aucun garant physique identifiable du traitement des données. Il est impossible de détruire les données une fois qu’elles ont servi. Sur le plan légitime, il est impossible de faire des demandes légitimes de rectification des données de la part des utilisateurs. Ils sont assez divergents. Le RGPD a été conçu juste pour gérer les bases de données. Alors que le blockchain est constitué par une longue chaîne séquentielle d’opérations. Il est infalsifiable et ne modifie pas des données. Il est donc plus adapté pour valider et pérenniser les contrats. Il a comme responsable le développeur. Le problème est là ! Vous ne pouvez prendre comme responsable la personne qui a pris en charge le développement de votre site web ou le stockage de vos données.

Nous contacter
 

Sources intéressantes : 
http://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-le-blockchain/
http://www.1erre-position.fr/blog/rgpd-reglement-general-sur-la-protection-des-donnees/
http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-rgpd-et-blockchain-le-grand-ecart-pour-2019-300224

blockchain-rgpd-est-ce-compatible


Laisser un commentaire

Commentaires


Saisie Facile est spécialisé dans l’enregistrement de données. Quelles que soient vos contraintes et vos exigences, nous répondons rapidement à votre problématique de saisie de données.

Contact

152 Rue Orion 34570 Vailhauquès
+33 (0)4 11 93 73 81 / +261 (0)34 14 085 01
contact@saisie-facile.com